Cette belle proposition architecturale de la firme italienne StudioDosi est aussi verte que ça en al'air. Soumis à un concours pour concevoir un nouveau siège pour la province de Parme dans le nord de l'Italie, l'espace d'une charge publique dispose d'une peau intérieure double vitrage enveloppé dans un exosquelette de "l'escalade des bandes végétales" qui permet à la lumière naturelle d'entrer dans le bâtiment et stimule la ventilation.

L'utilisation d'un double-peau avec un espace d'air entre les deux est une technique de l'énergie solaire passive qui a été appliqué dans les bâtiments comme De Dubaï la O-14.

La conception de l'architecte Stefano Dosi intègre également l'extraction d'air naturel à travers "les tours de vent" au milieu de la structure et rend l'utilisation de la collecte des eaux usées, l'énergie géothermique et des panneaux solaires photovoltaïques pour atteindre zéro émission de CO2.

Dans l'ensemble, le bâtiment de 13.500 m² couvrirait avec un niveau en sous-sol et trois ci-dessus.

StudioDosi a dirigé l'équipe de conception avec la participation de Igeam Srl Insinga Srl et plusieurs autres jeunes italiens architectes, ingénieurs et botanistes.

Via: Inhabitat.