Il a été 13 ans depuis un vélo est sorti avec le célèbre logo Bultaco thumbs-up sur son côté. En 2001, les fois-glorieux jours de cette société de moto espagnol de course sur route avaient au point mort, et seulement rétro hors route deux passionnés de course et les trialistes vraiment entendu le nom. Mais qui est mis à changer, que la marque est sur le point de renaître en tant que constructeur de moto électrique, à partir de 2015. Bultaco a dévoilé aujourd'hui deux prototypes qui pointent la voie à suivre - l'rapitan et Rapitan Sport. Tous deux disposent de 53 chevaux, 92 lb.ft moteurs électriques, Hossack style suspension extrémité avant et assez de stockage de la batterie pour obtenir plus de 200 km (125 miles) de la ville.

Fondée par le grand-père de la star du MotoGP Sete Gibernau en 1958, Bultaco construit une série de succès des vélos de route et de course sur route à travers les années 60 et 70, avec un pic à la fin des années 70, quand l'Espagnol Angel Nieto montait la marque à deux championnats du Grand Prix du monde 50cc, et plusieurs victoires dans la classe 125cc du Grand Prix.

Entre les années 1970 et lorsque le nom de la marque a été utilisée pour la dernière en 2001, Bultaco était surtout connu pour ses deux temps sur le terrain et de motos de trial.

Mais Paco Bultó, le fondateur de Bultaco, était lui-même pas un fan de la peaky deux temps powerband. Son fils Paco Bultó juniors se souvient que son père "a toujours dit que le scénario idéal serait un moteur à couple constant avec la même réponse que tout système pour une moto sans changements de vitesse ... Et à la fin il a dit: comme si nous avions un moteur électrique ».