Après sept mois d'hibernation et l'amenuisement des espoirs, l'Agence spatiale européenne (ESA) a annoncé que son sans pilote Philae comète atterrisseur a rétabli le contact avec le vaisseau-mère et de la mission de contrôle de Rosetta. Le Centre européen d'opérations spatiales de Darmstadt a reçu les premiers signaux samedi à 22h28 CEST, indiquant que le lander a réchauffé et chargé ses batteries suffisamment pour retourner au service actif.

"Philae se porte très bien, il a une température de fonctionnement de moins 35º C (moins 31º F) et dispose de 24 Watts disponibles», dit-Centre aérospatial allemand (DLR) Project Manager Philae Dr. Stephan Ulamec. "L'atterrisseur est prêt pour les opérations."

ESA affirme que le lavage à la machine de taille atterrisseur a jusqu'ici renvoyé 300 paquets de données décrivant son statut actuel pendant 85 secondes de contact avec le contrôle de la mission en utilisant le sans pilote Rosetta Orbiter comme un relais. Analyse par le DLR indique que Philae avait déjà été actif pendant un certain temps avant que le contact a été rétabli et que 8.000 autres paquets de données sont en attente de téléchargement lorsque Rosetta et l'atterrisseur se déplacent dans une position favorable pour une autre transmission.