Une sensibilisation accrue des lésions cérébrales et de leurs impacts durables a vu grandir l'accent sur les tests de commotion immédiate. En effet, si un certain temps passe avant la détection, un coup supplémentaire au cerveau déjà blessé peut avoir des conséquences graves. L'équipe derrière le capteur de Jolt est à la recherche pour faire ces évaluations un affair instantanée, avec un capteur qui se clipse sur le couvre-chef d'un athlète et vibre quand ils reçoivent trop lourde frappe.

Encastré dans le caoutchouc de silicone et de mesure 1,37 x 0,67 x 0,45 (3,5 x 1,7 x 1,15 cm), le capteur de Jolt est assez compact pour couper discrètement à casques, bandeaux, lunettes et casquettes. De là, il paires avec un appareil Android ou iOS via Bluetooth LE.

En plus des vibrations en temps réel, le capteur de Jolt envoie une alerte à l'appareil lié, qui peut reposer dans les mains d'un entraîneur, parent ou autre spectateur concerné. Cela indique au spectateur que le porteur a connu un coup assez énergique pour justifier un test de commotion cérébrale, auquel cas ils sont invités à les retirer du champ.