Il n'y a pas si longtemps, la seule pensée de l'exécution d'un diesel dans toute forme de sport automobile aurait dû vous avez ri au. Victoires diesel sont désormais monnaie courante dans de longues courses de distance grâce à des caractéristiques électriques excellentes, la fiabilité, la faible consommation de carburant des moteurs diesel et une bataille entre les deux principales voitures TDI à moteur sous la forme de la Peugeot 908 et R15 d'Audi. Audi Sport Team Joest a ajouté à la légende de diesel sur le week-end avec une victoire de 1-2-3 en utilisant nouvellement développé Variable Turbine Geometry (VTG) turbocompresseurs sur le moteur V10 de 440 kW de la R15.

Les Peugeot 908 en lock-out les deux premières lignes en qualification et a mené la course jusqu'à la marque de 16 heures, mais un par un, ils ont subi une panne de moteur, et après 24 heures, Audi a pris les trois marches du podium. Il était pas exactement un remake du lièvre et de la tortue si, comme la R15 gagner accumulé plus de 5.410 kilomètres - plus de distance que n'a jamais été atteint dans 78 fonctionnements antérieurs de la classique d'endurance française. Cela était d'autant plus remarquable qu'il éclipsé un record établi en 1971 par une Porsche 917 lorsque les Hunaudières avaient Straight No chicanes de vitesse ralentit. Eh bien fait Audi!

Il est la neuvième fois Audi a remporté les 24 Heures du Mans, égalant le nombre de victoires et de Ferrari en second lieu seulement au record de Porsche. Les trois voitures Audi R15 TDI d'Audi Sport Team Joest ont couru sans les problèmes techniques sur toute la durée distance et occupaient les trois premières places dans la plus rapide du Mans de tous les temps. Il est également la quatrième fois que Audi a terminé 1-2-3 au Mans, où il a également fait en 2000, 2002 et 2004.

VTG turbocompresseurs sont standard avec les moteurs Audi TDI dans les véhicules de production. Leur utilisation au Mans aide les ingénieurs d'Audi de continuer à développer la technologie pour les moteurs turbo plus petits, très efficaces pour être utilisés à l'avenir. "Au Mans, nous avons affaire à des températures supérieures à 1000 degrés centigrades qui n'a pas été rencontrés avec les moteurs de production jusqu'à présent", explique Ulrich Baretzky, chef du développement des moteurs chez Audi Sport. "En raison de la réduction des effectifs, le développement de la production entrera en plages de températures similaires. Cela rend VTG un autre bon exemple de la façon dont le transfert de technologie entre le sport automobile et le côté de la production de la maison travaille à Audi ".

En 2010, les demandes faites sur les moteurs diesel étaient particulièrement élevées en raison des restrictions imposées par la réglementation. "Presser la sortie la plus élevée des moteurs sans sacrifier la fiabilité posé un grand défi que notre équipe a maîtrisé de façon exceptionnelle», a déclaré le directeur d'Audi Motorsport, le Dr. Wolfgang Ullrich après la course. "On n'a pas utilisé le plein potentiel du moteur V10 TDI cette année afin d'être absolument sur le côté sécuritaire. Voilà pourquoi il était clair pour nous, même avant la course que nous ne serions pas avoir la voiture la plus rapide - mais très fiable et efficace. L'objectif de développement de la R15 plus était l'efficacité de 20 pour cent plus élevé. Nous avons réussi à atteindre cet objectif. Nous avons travaillé très dur pour cet exploit au cours des derniers mois. Cela rend ce succès, qui a été activée par une performance d'équipe parfait ainsi, encore plus gratifiant ».

Timo Bernhard, Romain Dumas et Mike Rockenfeller ont conduit une course absolument impeccable sur leur chemin vers leur première victoire au Mans et le nouveau record historique. Sauf pour une lente crevaison peu de temps avant la fin de la course et un droit; miroir à main qui était détaché, la course est allé sans le moindre problème pour les gagnants. La deuxième place a été prise par Marcel Fässler, André Lotterer et Benoît Tréluyer sur la R15 TDI dont la carrosserie avant a dû être changé deux fois après contact avec les obstacles de la piste.

Les lauréats 2008, Dindo Capello, Tom Kristensen et Allan McNish, qui étaient l'équipe Audi la mieux placée dans la première phase, ont été frappés par le malheur majeur. Recordman de victoires au Mans, Tom Kristensen a dû échapper à un véhicule lent sur GT2 samedi soir et a glissé vers l'arrière contre la barrière de la piste des coins Porsche dans le processus. Avec des chronos rapides, Capello, Kristensen et McNish repoussés dans le groupe des coureurs avant et à la fin ont été récompensés par un résultat de podium.